Accueil / A la Une / RDC : les médias invités à bannir la violence verbale

RDC : les médias invités à bannir la violence verbale

Partagez ceci :

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) prend des dispositions appropriées pour éviter les dérapages sur les médias locaux. L’institution recommande aux médias de ne pas diffuser certains types de discours ou débats sur leurs antennes.

A deux ans des élections présidentielles en RDC, le climat devient de plus en plus tendu sur les médias entre les différents acteurs politiques.

Pour éviter cette escalade de violences verbales et d’incitations diverses des acteurs politiques sur les médias, la CSAC interdit aux médias de diffuser certains types de débats.

« Aux médias audiovisuels et en ligne de ne pas diffuser, ou poster les discours ou débats comportant des agressions verbales et incitations diverses : d’interrompre sur-le-champ la diffusion de toute émission en direct comportant des agressions verbales et incitations diverses », peut-on lire dans la recommandation de la CSAC.

L’office qui régularise le paysage audiovisuel en RDC appelle également les hommes de médias à faire preuve de professionnalisme dans la conduite des débats.

« Aux professionnels des médias de préparer suffisamment leurs invités avant le début de chaque émission à la radio et à la Télévision, conformément aux us et coutumes professionnels et de les recadrer pendant les émissions au respect strict des lois de la République et du Code de bonne conduite pour les partis et acteurs politiques : d’éviter d’inspirer et d’accompagner les invités dans la digression d’agression verbale et autres incitations à caractère politique », recommande-t-il.

Par Henri AKODO




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »