Home / A la Une / Sénégal : un procès pour lutter contre l’immigration clandestine ?

Sénégal : un procès pour lutter contre l’immigration clandestine ?

Partagez ceci :

Jugés pour « mise en danger de la vie d’autrui » et « complicité de trafic de migrants », trois pères de famille se retrouvent sur le banc des accusés pour avoir fait embarquer leurs enfants sur des pirogues à destination de l’Europe. L’un de ces jeunes, mineur, n’a malheureusement pu supporter les conditions de la traversée.

En dépit des conditions climatiques défavorables et surtout des récits sinistres liés à l’immigration clandestine, les migrants ne sont pas dissuadés de partir : des pirogues surchargées continuent de quitter les plages de Mbour, Dakar ou encore Saint-Louis pour rejoindre l’Espagne.

Selon Moustapha Diouf, président de l’AJRAP, l’association des jeunes rapatriés de Thiaroye sur Mer près de Dakar, ce sont souvent les parents qui poussent leurs enfants à partir.

« Le Sénégal s’est engagé dans une politique répressive, ce procès est destiné à alerter et clarifier la position du Sénégal. On a pu entendre des critiques dénonçant la quasi absence des autorités et leur incapacité à résoudre le problème, donc ce procès est une réponse forte apportée par l’État », indique le sociologue Aly Tandian, professeur à l’université Gaston Berger de Saint-Louis et directeur de l’Observatoire sénégalais des migrations, cité par rfi.

Les pères des jeunes migrants risquent jusqu’à deux ans de prison ferme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »