Accueil / Country / West Africa / Togo / Togo : Et si le dossier Satchivi était dans les mains de Faure Gnassingbé ?

Togo : Et si le dossier Satchivi était dans les mains de Faure Gnassingbé ?

Partagez ceci :

La libération ce mercredi 16 octobre par grâce présidentielle de l’activiste Foly Satchivi ne sonne pas la fin de l’affaire, loin de là. Le conseil des avocats du porte-parole du mouvement En Aucun Cas a réagi quelques heures après dans un message publié sur les réseaux sociaux.

Composé de Me Célestin Agbogan, Me Raphaël Kpande-Adzare et Me Claude Amegan, le conseil des hommes de loi fustige l’appareil judiciaire du pays.

« Nous prenons acte de cette grâce présidentielle accordée à notre client. Mais nous avons juste honte de notre justice, de tous les magistrats qui ont connu de cette affaire. Ils ont montré une fois encore qu’ils sont des instruments, des marionnettes, des magistrats-carriéristes aux mains du pouvoir. La justice constitue un frein majeur à l’instauration de la démocratie, de l’Etat de droit et au respect des droits de l’homme et des libertés publiques dans notre pays le Togo », lit-on dans le message.

Au lieu de se réjouir de cette faveur du président Faure Gnassingbé, Me Raphaël Kpande-Adzare et ses collègues font une autre lecture de l’évènement. « Loin d’être une mesure de grâce présidentielle, cette décision est l’illustration par excellence que le président de la République lui-même pilotait ce dossier et que l’institution judiciaire au Togo, pour l’heure, n’existe que de nom », analysent-ils dans le message.




Traduction »