Home / A la Une / Togo : la médecine traditionnelle se fait une place dans les universités

Togo : la médecine traditionnelle se fait une place dans les universités

Partagez ceci :

La journée africaine de la médecine traditionnelle est célébrée chaque 31 août. Instituée par l’OMS, cette journée dont la 17ème édition est commémorée en ce jour est l’occasion de valoriser l’apport du continent africain dans le développement de la médecine à travers les vertus des plantes et des écorces des arbres.

Dans le cadre de la célébration de cette journée, un acteur du secteur de l’éducation a mis en relief l’importance d’intégrer les connaissances de la médecine traditionnelle aux unités d’enseignement professionnelle dans les universités au Togo. Le messager de cette bonne nouvelle n’est autre que Dr Koffi Koudouvo, Expert de l’Organisation Ouest-africaine de Santé (OAAS) en la matière de pharmacopée et de médecine traditionnelle et Président national de WANNPRES Togo.

Sur la base du thème retenu pour cette année, qui est « L’Intégration de la formation de la médecine traditionnelle dans les curricula de formation », cet enseignant du Supérieur commente : « l’OMS a reconnu que peu sont des universités qui ont intégré de curricula de médecine traditionnelle dans la formation des médecins. Ce manque a fait que le problème de discrimination ou de stigmatisation des praticiens de la médecine par leurs confrères praticiens de la médecine conventionnelle continue malgré en ce que je sache, les efforts consentis par l’OOAS à cette intégration, il y a toujours cet écart qu’il est là ».

Le vœu du Dr Koffi Koudovo est près de se réaliser. « Les curricula sont prêts et le texte est voté en novembre dernier, le feu est vert et tout est ouvert maintenant pour qu’on puisse commencer à enseigner ces curricula au niveau des universités publiques, pour que les praticiens de la médecine traditionnelle aient des certificats, signés par des universités pour un meilleur exercice de leur médecine », indique-t-il.

Traduction »