Home / Africa top success / Le Togo doit fermer sans délai la prison civile de Lomé

Le Togo doit fermer sans délai la prison civile de Lomé

Partagez ceci :

Le Comité contre la torture a fait des recommandations relatives au respect des droits humains dans les lieux de détention au Togo. La prison civile de Lomé est en ligne de mire. Les autorités judiciaires qui ont la responsabilité d’exercer un contrôle effectif et régulier sont interpellés.

Dans ses observations finales concernant le troisième rapport périodique du Togo, l’institution onusienne appelle à la suppression du paiement forfaitaire exigé des visiteurs de prisonniers et au respect strict par les officiers de police et de gendarmerie des procédures de prolongation des gardes à vue.

Concernant les conditions de détention, le Comité exhorte le Togo à fermer définitivement et sans délai la prison de Lomé et de concevoir un plan général sur la situation des établissements pénitentiaires au Togo. Par ailleurs, les autorités doivent veiller à l’amélioration des conditions matérielles dans tous les autres lieux de privation de liberté. L’accès des prisonniers à une alimentation adéquate et suffisante, à des conditions sanitaires décentes et à une aération suffisante au sein des cellules demeurent des droits fondamentaux.

L’Etat doit en outre doter les établissements pénitentiaires de personnel qualifié et suffisamment formé. Un règlement intérieur doit être adopté dans tous les lieux de détention et des enquêtes doivent être effectuées en vue de clarifier les cas de corruption.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »