Accueil / A la Une / Togo: Pr Apedo-Amah demande la libération des enseignants et élèves incarcérés

Togo: Pr Apedo-Amah demande la libération des enseignants et élèves incarcérés

Partagez ceci :

Au Togo, la rentrée scolaire scolaire 2022-2023 est fixée au 19 septembre 2022 pour les enseignants, et au 26 pour les élèves. À quelques jours de la fin des vacances, certains enseignants et élèves sont toujours en prison pour avoir usé de leur droit de grève l’année dernière. Pour Ayayi Togoata Apedo-Amah, enseignant-chercheur des universités du Togo, le gouvernement doit les libérer avant la rentrée.

Selon l’enseignant-chercheur, « cette rentrée est entachée par une souillure qui ne cesse de discréditer le régime et son appareil répressif: le séjour en prison de plusieurs enseignants et élèves du secondaire après une grève suivie de manifestations suite au non respect de la parole donnée lors des négociations entre les syndicats et le pouvoir« .

Ainsi, Togoata Apedo-Amah exige, à travers un coup de gueule publié sur les réseaux sociaux ce mercredi 7 septembre, « la libération sans conditions des enseignants et élèves incarcérés« , car, soutient-il, « il y va de la dignité d l’éducation nationale au Togo. Tous les enseignants arbitrairement licenciés doivent être réintégrés pour retrouver leurs familles et encadrer leurs élèves« , rappelant que « les enseignants sont des éducateurs et non des délinquants« .

L’année scolaire écoulée a été ponctuée par quelques mouvements d’humeur des enseignants qui réclamaient l’amélioration de leurs conditions de travail. Pour toute réponse, le gouvernement a fait arrêter certains d’entre eux et radié d’autres. Des élèves ayant suivi le mouvement de leurs enseignants ont également goûté à la prison. « Il faut respecter les enseignants« , lance le Pr Apedo-Amah.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »