Home / A la Une / Burkina Faso : vers de possibles négociations avec les groupes jihadistes ?

Burkina Faso : vers de possibles négociations avec les groupes jihadistes ?

Partagez ceci :

En marge de son discours de politique générale, le premier ministre burkinabé Christophe Dabiré a indiqué que les possibilités de négociations avec les groupes jihadistes ne sont pas exclues.

Christophe Dabiré a mentionné « la possibilité d’engager éventuellement des discussions avec les groupes jihadistes ». Jusqu’ici, ce ne sont que des suppositions, rien n’est encore fait, rien n’est encore décidé. « Les négociations avec les terroristes, nous ne disons pas que le Burkina Faso est contre, a-t-il dit, parce que même les grands pays (…) sont arrivés à un moment où a un autre à s’asseoir autour d’une table avec les terroristes », a-t-il déclaré donnant l’impression de vouloir ouvrir la porte à de possibles discussions.

Cependant, le fait que le président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré y a toujours été fermement opposé suscite des interrogations. « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina Faso et mettre à mal notre vivre-ensemble », avait-il déclaré lors de la campagne électorale contrairement à la majorité des candidats de la dernière présidentielle qui étaient favorables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »