Accueil / A la Une / Burkina : report du Fespaco, un coup dur pour le secteur hôtelier déjà en crise

Burkina : report du Fespaco, un coup dur pour le secteur hôtelier déjà en crise

Partagez ceci :

Report de la semaine nationale de la culture, le Salon international de l’artisanat de Ouagadougou et maintenant le Festival panafricain du cinéma et de la télévision (Fespaco)…Les mauvaises nouvelles s’enchaînent pour le secteur de l’hôtellerie et du tourisme au Burkina Faso.

Depuis un an, avec la pandémie du coronavirus, tout est au ralenti au niveau de l’hôtellerie et du tourisme dans le pays.

L’association professionnelle des hôteliers et restaurateurs du Burkina Faso qui comptait sur ces événements pour sortir la tête de l’eau, en appelle à une intervention du gouvernement pour sauver leur secteur.

Ainsi, le secteur de l’hôtellerie et du tourisme traverse des moments très difficiles, selon Célestin Zoungrana, président de l’Association professionnelle des hôteliers et restaurateurs du Burkina Faso.

« Vraiment, le secteur ne se porte pas bien et c’est depuis une année, d’ailleurs, que les touristes ne viennent pas. Ces événements constituaient quand même des sources de financement pour le secteur », précise-t-il au micro de RFI.

Une commission interministérielle avait évalué les conséquences de la crise sanitaire sur le secteur mais avec le report du Fespaco, un réajustement de cette évaluation est nécessaire, selon le président de l’Association professionnelle des hôteliers et restaurateurs du Burkina Faso.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »