Accueil / A la Une / Coup d’Etat au Burkina : un président africain aurait refusé de dormir au palais

Coup d’Etat au Burkina : un président africain aurait refusé de dormir au palais

Partagez ceci :

Mutineries dans les casernes, détention du président Rock Kaboré…La situation actuelle du Burkina Faso pourrait-elle donner des idées à d’autres pays sur le continent ? En tout cas, certains chefs d’Etat seraient sur le qui-vive.

Ce serait le cas du Nigérien, Mohamed Bazoum (photo ci-dessous).

Inquiet pour son fauteuil, ce dernier aurait quitté dimanche soir, le palais présidentiel, pour aller passer la nuit dans sa résidence.

L’information aurait été révélée par une source sécuritaire de la présidence du Niger.

Par ailleurs, renseigne un haut responsable de l’État nigérien dans la nuit du dimanche, « la situation actuelle au Burkina Faso met tous les chefs d’État de la CEDEAO en alerte, maximale.

Coup d’Etat au Burkina : Au Niger, le président Mohamed Bazoum aurait refusé de dormir au palais présidentiel




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »