Umalis Group
Home / A la Une / Cameroun: libéré par les ravisseurs, l’opposant Ni John Fru Ndi raconte son calvaire

Cameroun: libéré par les ravisseurs, l’opposant Ni John Fru Ndi raconte son calvaire

Partagez ceci :

Environ 24 heures, voilà la durée de captivité de Ni John Fru Ndi aux mains des ravisseurs. Enlevé vendredi dernier à son domicile par des présumés sécessionnistes, l’opposant et leader du parti SDF a été relâché par les ravisseurs dans la nuit de samedi à dimanche, informe Jeune Afrique.

« Le chairman est arrivé à la maison vers 21h 20. Nous l’attendions. Les membres de la famille et quelques proches », a indiqué à JA, une source familiale.

Au cours de sa première communication, renseigne la même source, Ni John Fru Ndi a affirmé avoir subi des violences durant sa détention.

« J’ai été trainé au sol. J’ai encore des écorchures au bras et au bas du dos », a-t-il notamment indiqué aux journalistes lors d’une conférence de presse donnée à son domicile dimanche 30 juin.

Pro-fédéraliste, Ni John Fru Ndi fait l’objet de pressions venant des sécessionnistes qui souhaitent le rallier à leur cause.

En avril dernier, ils avaient exigé que sa formation politique retire ses députés de l’Assemblée nationale et se prononce en faveur de la sécession. Ce qu’il avait refusé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »