Accueil / A la Une / Cameroun : un débat sur le football vire à une joute entre des leaders de l’opposition

Cameroun : un débat sur le football vire à une joute entre des leaders de l’opposition

Partagez ceci :

Mamadou Mota, le vice-président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), accuse le député Cabral Libii, leader de l’opposition de prôner le tribalisme dans le football.

La finale de la Coupe du Cameroun qui s’est tenue dimanche ne s’est pas seulement disputée dans les stades. Sur les réseaux sociaux, elle a opposé deux leaders de l’opposition. Mamadou Mota, le vice-président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), parti politique classé deuxième à l’élection présidentielle de 2018,  accuse le député Cabral Libii, leader de l’opposition et président du Parti camerounais pour la réconciliation nationale, de prôner le tribalisme dans le football.

Tout est parti d’une publication faite sur les réseaux sociaux samedi dernier par le leader de l’opposition qui donnait l’état d’esprit qui règne dans certains quartiers de Yaoundé avant la finale. « Je suis en train de circuler dans la ville de Yaoundé et j’observe quelque chose de saisissant. Les quartiers majoritairement Bamileke, une ethnie majoritaire à l’Ouest Cameroun sont inondés de drapeaux de FC Bamboutos (Club finaliste appartenant à la communauté Bamileke). Les quartiers majoritairement habités par les Nordistes quant à eux sont inondés des drapeaux de Coton Sport (Club finaliste donc le sièe appartenant à la communauté du Nord)».

Le constat est simple, estime le député : « la finale de la coupe du Cameroun qui se déroulera ce 2 octobre 2022, porte une forte empreinte communautaire. Ce qui lui donne une résonance plus forte.Il n’y a pas de doute que ce sera une très belle finale pour ce seul aspect déjà. Notre attachement communautaire est comme l’attachement au drapeau national. Là se trouve la clé ! », a écrit le député du Pcrn.

Une sortie qui n’a pas laissé indifférent Mamadou Mota, le vice-président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun. Il accuse Cabral Libii de prôner le tribalisme dans le football. « Un député qui prône sans vergogne sans honte le tribalisme. Les Nordistes et les Bamileké pouvait-on lire dans ses propos. Va à Garoua,  Yelwa s’appelle quartier Bamileké. Le général Njokep est notre frère. Il est de Garoua. Plusieurs garçons Bamileke ont chanté dans le groupe kwatal (un groupe de musique sahelienne). Le Cameroun est un tout », a rétorqué Mamadou Mota sans manquer de pointer Cabral Libii de «  légitimer la haine que tes militants déploient sur la toile ». Mamadou Mota pense que le modèle d’organisation de l’Etat, le « fédéralisme communautaire », prôné par Cabral Libii est  « une expression nazie ».

Député, arrivé en troisième position lors de la dernière présidentielle, Cabral Libii prône la suppression des régions et l’instauration d’un « fédéralisme communautaire ». Une idée vivement critiquée au sein de l’opinion.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »