Home / A la Une / Conseil de sécurité NU : Djibouti réclamme un siège

Conseil de sécurité NU : Djibouti réclamme un siège

Partagez ceci :

En juin prochain, lors de sa 74e session, l’Assemblée générale de l’ONU désignera cinq des dix membres non permanents du Conseil de sécurité pour la période 2021-2022. Une occasion pour le Djibouti de revendiquer un siège non permanent qui, selon le pays, lui revient de droit.


Selon la procédure, l’Afrique a droit à un des cinq sièges et celui-ci selon une tradition de rotation instaurée au sein de l’UA, doit aller à la partie Est du continent.

Mais,sur le sujet, deux prétendants se disputent ce seul siège. Les deux pays ( le Djibouti et le Kenya) sont mis en concurrence pour la candidature au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Au terme d’un processus interne, il se fait que le Kenya et le Djibouti, sont tous deux sur la dernière ligne droite.Une situation que déplore Djibouti qui appelle au respect des textes adoptés au sein l’Union.

Le Djibouti rappelle que les textes prévoient que, en cas de candidatures multiples ou d’absence de consensus, les États sont départagés selon deux principes : celui de la dernière rotation et celui de la fréquence.

Dans les deux cas de figure, la candidature de Djibouti aurait dû s’imposer, soulignent les autorités du pays.

Rappelons que Djibouti a servi au Conseil de sécurité pour la dernière fois en 1993-1994 et le Kenya en 1997-1998. Le pays n’a servi qu’un seul mandat dans toute son histoire (1993-1994) contre deux mandats réalisés par le Kenya (1977-1978 et 1997-1998).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »