Home / A la Une / Crash Boeing 737: le rapport préliminaire dévoilé, l’Éthiopie tire chapeau à ses pilotes
ADDIS ABABA, ETHIOPIA - APRIL 4 : Ethiopian Transport Minister Dagmawit Moges speaks during a press conference on "Boeing 737 Max 8" crash in Addis Ababa, Ethiopia on April 4, 2019. (Photo by Minasse Wondimu Hailu/Anadolu Agency/Getty Images)

Crash Boeing 737: le rapport préliminaire dévoilé, l’Éthiopie tire chapeau à ses pilotes

Partagez ceci :

Les résultats préliminaires de l‘enquête sur le crash du Boeing 737 survenu le 10 mars dernier ont été officiellement dévoilés comme promis. Selon les études faites sur les boites noires de l’appareil, les pilotes du vol d’Ethiopian Airlines ne sont aucunement fautifs du crash qui a fait 157 morts.

Ces derniers auraient exécuté “à plusieurs reprises” les procédures d’urgence recommandées par Boeing, mais ne sont pas parvenus à reprendre le contrôle de l’appareil, a déclaré jeudi la ministre éthiopienne des Transports.

“L‘équipage a réalisé à plusieurs reprises toutes les procédures fournies par le constructeur, mais ils n’ont pas été en mesure de reprendre le contrôle de l’avion”, a déclaré la ministre des Transports Dagmawit Moges lors d’une conférence de presse, tel que rapporté par l’AFP.

Mme Dagmawit n’a pas fait référence au système de stabilisation de l’appareil (MCAS), soupçonné d’avoir joué un rôle clé dans l’accident, mais elle a évoqué un mouvement de “piqué répété” de l’avion.

Tewolde GebreMariam, le Pdg d’Ethiopian Airlines, à travers un communiqué, a déclaré pour sa part  “très fier de l’attitude de nos pilotes, qui ont suivi les procédures d’urgence recommandées, et de leur haut degré de professionnalisme dans une situation aussi difficile”.

Se basant sur le rapport préliminaire Mme Dagmawit  recommande que “le système de gestion de vol de l’avion soit revu par le fabricant”.

Il faut souligné que les Boeing 737 MAX, sont cloués au sol dans le monde entier depuis l’accident du 10 mars soit 6 minutes après le décollage de l’appareil. Avant cette date, le 29 octobre, un même appareil de la compagnie indonésienne Lion Air s‘était abîmé en mer de Java, faisant 189 victimes.

Les enquêtes se poursuivent pour un rapport complet sur ce qui s’est réellement passé le 10 mars dernier emportant en tout 157 victimes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »