Home / A la Une / « Digi Police »: voici pourquoi cette application emballe au Japon

« Digi Police »: voici pourquoi cette application emballe au Japon

Partagez ceci :

La technologie est en pleine évolution au Japon. Considéré comme l’un des pays les plus électronique au monde, le Japon a depuis 2016 mis sur pied ‘’Digi Police’’, une application contre les  »frotteurs » du métro.

L’application vise à protéger les femmes contre les pervers et les agresseurs. Facilement téléchargeable, l’application émet un ‘‘Stop’‘ à fort volume, dissuadant ainsi les pervers et autres voleurs de s’approcher davantage de leurs victimes, rapporte Africanews.

En 2016, la police de Tokyo avait le souci de protéger les personnes âgées et les familles contre les voleurs, les braqueurs auxquelles viennent s’ajouter les pervers sexuels, aussi appelés ‘‘frotteurs’‘ qui pullulent dans les métros.

En effet, au Japon, souligne notre source, il est très mal vu de parler dans le métro, les gens étant occupés à pianoter sur leurs smartphones.

Dans ce pays, crier à l’aide pourrait être dérangeant dans le métro. “Avec Digi Police, elles (les victimes) peuvent alerter les autres passagers tout en restant silencieuses”, aux dires de Keiko Toyamine. Cela permet ainsi de ne pas sortir les passagers de leur cocon.

Depuis son lancement, le nombre d’abonnés s’accroit ; près de 10 000 nouveaux abonnés chaque mois. Pour l’heure Digi Police est la plus téléchargée du moment soit plus de 237.000 téléchargements.

Le phénomène des frotteurs est tellement criard qu’en plus de l’application certains compagnies de transports ont mis à disposition des wagons destinées au deux sexe séparément, comme le cas des toilettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »