Umalis Group
Home / A la Une / L’embargo de la CEDEAO plane toujours sur le Mali

L’embargo de la CEDEAO plane toujours sur le Mali

Partagez ceci :

Avec un président de la transition Bah N’Daw, un vice-président Col Assimi Goïta et un Premier ministre Moctar Ouane, la Mali vient de s’engager entièrement dans le processus de transition. Cependant, l’embargo de la CEDEAO n’est toujours pas levé quoique les conditions sont déjà réunies.

La Communauté économiques des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) a exigé après la nomination d’un président et d’un vice-président de la transition, tous les deux avec des antécédents militaires, que le Premier ministre soit un civil. Ce qui fut fait. L’institution sous-régionale n’a pas encore réagi pour faire avancer les choses.

Selon les informations, l’institution sous-régionale exige par ailleurs d’étudier la version finale de la charte de transition n’est toujours pas connue du grand public. La crainte du côté de la CEDEAO est de voir le pays basculer dans les mains des militaires. Notons que ce document contient les fondamentaux pour les 18 mois de transition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »