Accueil / Country / West Africa / Mali / Ces non-dits que cache la nomination du Col Abdoulaye Maïga au Mali

Ces non-dits que cache la nomination du Col Abdoulaye Maïga au Mali

Partagez ceci :

L’opinion publique malienne et internationale a eu assez de temps pour se familiariser avec le visage du Col Abdoulaye Maïga, nommé Premier ministre par intérim en remplacement de Choguel Maïga, titulaire du poste et mis au « repos forcé » selon les autorités maliennes de transition. Mais ce qu’on ne sait forcément pas, c’est que ce nouveau personnage du gouvernement de la transition était depuis toujours dans l’ombre mais présent dans les affaires politiques.

L’arrivée du Colonel Maïga à la tête du gouvernement, serait-ce une technique subtile de changement de l’ancien Premier ministre, Choguel Maïga, dont la présence à ce poste provoque de plus en plus de chocs ? Il aurait fait un AVC ou un malaise cardiaque, apprend-on de certaines sources.

En vertu d’un décret datant de juillet 2021, le ministre de la Défense, Colonel Sadio Camara, premier par ordre de nomination dans le gouvernement après le Premier ministre, serait la personne indiquée pour exercer cet intérim. Le choix porté sur le Colonel Maïga est plus un choix politique, qu’une simple formalité pour combler le vide de la vacance du poste. Selon une source proche du dossier, le colonel Sadio Camara aurait lui-même décliné l’offre. Et, le choix a été par la suite porté sur le Colonel Abdoulaye Maïga dont le profil correspondait aux besoins urgents du moment.

Même s’il n’est pas membre de la junte qui a pris le pouvoir il y a deux ans (le CNSP, aujourd’hui officiellement dissout), il reste néanmoins un militaire. Or depuis le début de la Transition, le poste de Premier ministre a seulement été occupé par des civils. Du côté de l’opposition, le président du Parti social-démocrate africain (PSDA) Ismaël Sacko cité par Rfi espère « qu’à la fin de cet intérim un nouveau Premier ministre sera nommé, un Premier ministre neutre qui fera objet de consensus ».  

Proche du président de transition, Colonel Assimi Goïta, Colonel Abdoulaye Maïga, ancien ministre de l’Administration territoriale, était normalement en charge de la préparation des futures élections qui revêtent un intérêt majeur pour les Maliens comme pour leurs partenaires internationaux. D’aucuns voient dans cette nomination un signe de l’importance donnée à cette échéance.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »