Accueil / Country / West Africa / Mali / Mali : la Cedeao inflige des sanctions « très dures » à la junte au pouvoir

Mali : la Cedeao inflige des sanctions « très dures » à la junte au pouvoir

Partagez ceci :

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a adopté, dimanche 9 janvier, à Accra, des sanctions qualifiées de « très dures » envers la junte au Mali qui, selon elle, veut prendre le pays « en otage » en se maintenant au pouvoir sans élections pendant des années.

Cette décision intervient au au lendemain du dépôt par la junte d’une nouvelle proposition de calendrier pour rendre le pouvoir aux civils.

Ainsi, la Cédéao a décidé de fermer les frontières avec le Mali au sein de l’espace sous-régional et de suspendre les échanges commerciaux autres que les produits de première nécessité.

Elle a aussi décidé de couper ses aides financières et de geler les avoirs du Mali à BCEAO.

Les pays membres vont aussi rappeler leurs ambassadeurs au Mali.

« Ces sanctions prennent effet immédiatement », précise le communiqué officiel de la CEDEAO.

Elles ne seront levées progressivement que lorsque les autorités maliennes présenteront un calendrier « acceptable » et que des progrès satisfaisants seront observés dans sa mise en œuvre.

Elles sont plus rigoureuses encore que celles adoptées après le premier putsch d’août 2020.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »