Michael Lapsley, ce prêtre qui sacrifie mains et œil pour la paix en Afrique

Partagez ceci :

Alan Michael Lapsley, SSM, connu plus sous le nom de père Michael Lapsley, est un prêtre anglican originaire de la Nouvelle-Zélande, envoyé en Afrique du Sud par son ordre religieux dans les années 1970.

Biographie

Lapsley est né le 2 juin 1949 en Nouvelle-Zélande. Il a été ordonné prêtre en Australie où il a rejoint l’ordre religieux de la Société de la mission sacrée (SSM).

En 1973, il est arrivé à Durban, en Afrique du Sud, en tant qu’étudiant de premier cycle. Peu après, au plus fort de la répression de l’apartheid, il devint aumônier des étudiants des universités blanche et noire de Durban. En 1976, il a commencé à parler au nom des écoliers qui ont été abattus, détenus et torturés.

Justice sociale et activisme anti-apartheid

Ce fut l’année du soulèvement de Soweto, qui a déclenché des manifestations à travers le pays. Le père Michael, comme on l’appelle, a pris position dans son rôle d’aumônier national des étudiants anglicans, fonction qu’il occupait à l’époque.

En septembre 1976, il a été expulsé du pays. Il est allé vivre au Lesotho, où il a poursuivi ses études et est devenu membre du Congrès national africain et aumônier de l’organisation en exil. Durant cette période, il a parcouru le monde, mobilisant notamment les communautés religieuses pour s’opposer à l’apartheid et soutenir la lutte de libération.

Il paye de ses mains et d’un œil, le prix de la liberté

Image associée
Résultat de recherche d'images pour "Michael Lapsley"
Résultat de recherche d'images pour "Michael Lapsley"
Image associée
Image associée
Image associée
Image associée

Résultat de recherche d'images pour "Michael Lapsley"
Résultat de recherche d'images pour "Michael Lapsley"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *