Home / A la Une / Seabex: la startup tunisienne qui table sur l’e-agriculture

Seabex: la startup tunisienne qui table sur l’e-agriculture

Partagez ceci :

Les nouvelles technologies sont aujourd’hui de vrais outils pour la croissance de l’agriculture.  Des solutions numériques se présentent aux agriculteurs grâce aux projets innovateurs. C’est le cas de Seabex.

Le projet Seabex est une initiative de la société tunisienne I.T.Grapes. 

“C’est une plate-forme intelligente de contrôle et d’automatisation dédiée à l’agriculture de précision” , confie Amira Cheniour, responsable de Seabex et lauréate 2018 du Prix qui récompense les meilleurs projets d’entreprises innovantes et responsables en Afrique et au Moyen-Orient, au Huffpost Tunisie.

Cette solution innovante permet la rationalisation et l’optimisation des ressources notamment de l’eau, de l’énergie et des fertilisants, ainsi que l’augmentation de la production et de la qualité.

Pour se lancer dans cette aventure, la jeune ingénieur a pris conscience de la rareté de l’eau dans le pays, la ressource la plus convoitée dans l’agriculture notamment avec le réchauffement climatique. “La pénurie d’eau touche la productivité d’un secteur qui est le moteur de l’économie tunisienne. On consomme plus de 80% de nos ressources en eau dans l’agriculture”, souligne-t-elle. Et c’est ainsi que le déclic s’est produit. 

Selon Amira, rien ne vient sans efforts. Pour en arriver là, Seabex a su surmonter les embûches et sortir du lot en offrant un service assez original pour un secteur qui se trouve toujours sceptique aux changements.   

De plus, d’après elle, le fait d’opérer dans la technologie, les problèmes d’importations des composants électroniques et le manque de ressources ainsi que la fuite des cerveaux ont lourdement freiné les avancements du projet. 

Amira songe actuellement à étendre sa technologie sur tout le territoire tunisien. Après une première extension en Europe, elle compte conquérir de nouveaux marchés. “Nous souhaitons attaquer deux grands marchés: l’Afrique et le Moyen-Orient”, martèle-t-elle.

Lauréate de la huitième édition du Prix Orange de l’Entrepreneur Social 2018, Amiral estime que cette récompense confirme son engagement à la contribution de la mise en place des 17 Objectifs de Développement Durable et plus précisément l’agriculture, l’eau et la nourriture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »