Home / A la Une / Yannick Nzonde : les secrets de l’entrepreneur congolais (Vidéo)

Yannick Nzonde : les secrets de l’entrepreneur congolais (Vidéo)

Partagez ceci :

Yannick Nzonde fait parti des entrepreneurs les plus prometteurs du continent. Entre les difficultés d’enfance et les rêves important, l’homme a un parcours osé qu’il partage.

Il y a deux ans, Yannick Nzonde a été inscrit parmi les entrepreneurs de 30 ans ou moins, les plus prometteurs d’Afrique. Le business, il a cela en tête depuis ses 14 ans quand il était au Congo. Il s’est à l’époque associé avec son meilleur ami pour fonder ATI Groupe. Par la suite, il se lance seul et fonde Fleurette consulting Groupe Pty Ltd, Chi Groupe Pty Ltd et Mulundu Investments and Holdings Pty Ltd. Il a aussi investi dans plusieurs business au cours des années.

« Tout a commencé à l’âge de 14 ans. Venant d’une famille de vingt-quatre enfants, la vie n’a pas été facile et je n’ai jamais eu de l’argent de poche. Un jour, j’ai acheté une montre à cinq dollars au marché et un ami de mon petit frère m’a offert vingt dollars pour cette montre. Le lendemain, on m’a offert beaucoup plus pour la même montre, j’en ai fait un business et au courant des années, j’ai vendu des ordinateurs, des brûleurs de graisses, des lampes solaires, des tables de billard, etc. Je n’ai jamais voulu travailler pour quelqu’un ou devenir un employé car j’ai toujours été indépendant et je ne veux pas travailler pour réaliser le rêve de quelqu’un d’autre » confie t-il au magazine In-afrik

Cet homme d’affaires d’origine congolaise est basé en Afrique du Sud depuis 2004. Grace à ses capacités dans le domaine financier, Yannick Nzondé apporte son soutien aux entreprises et emmène les investisseurs du monde entier en République Démocratique du Congo.

 » La plus grande force d’un entrepreneur est son habilité à créer une demande dans tout type de marché. Sa plus grande faiblesse est de demeurer pertinent. J’ai toujours été mon seul conseiller car j’ai dû me battre pour arriver là où je suis aujourd’hui. Le meilleur conseil que je pourrais donner est de persévérer. Ce n’est pas tout le monde qui partagera vos idées ou qui sera du même avis, mais cela ne rend pas vos rêves impossibles. Il faut croire en soi et accepter les défaites pour être en mesure de se ressaisir rapidement »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »