Accueil / Pays / Afrique Centrale / Tchad / Tchad : le gouvernement de transition a signé un accord avec les rebelles

Tchad : le gouvernement de transition a signé un accord avec les rebelles

Partagez ceci :

Le président de la transition Mahamat Idriss Déby et plusieurs groupes rebelles ont finalement réussi à trouver un terrain d’entente après cinq longs mois de négociations. L’accord a été signé ce lundi matin 8 août à Doha.

Selon les termes de l’Accord, les politico-militaires devront prendre part au dialogue national inclusif qui s’ouvrira le 20 août prochain à N’Djamena. La communauté internationale a salué cette démarche, « un moment clé pour le peuple tchadien », se réjouit le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Antonio Guterres.

Une quarantaine de factions rebelles ont donc convenu avec le gouvernement de transition à un cessez-le-feu général dès la signature de cet accord sur la réforme de l’armée et la révision de la charte de transition, ainsi que la non-participation des membres de la transition aux prochaines élections.

Cependant, deux des principaux mouvements rebelles ont refusé de participer. C’est le cas du FACT, à l’origine de l’offensive qui a provoqué la mort de l’ex-président tchadien Idriss Déby Itno en avril 2021.

« Le FACT rejette cet accord qui, en réalité, ne prend pas en compte nos revendications. Entre autres, la libération de nos prisonniers à compter de la signature de l’accord, la parité des délégués au dialogue national inclusif et souverain (DNIS). Cependant, ça ne veut pas dire que nous coupons les ponts avec la négociation. Nous restons disponibles pour négocier et pour résoudre la question tchadienne par le dialogue », a expliqué Issa Ahamat, Porte-parole du FACT, cité par Rfi.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »