Accueil / Country / Central Africa / Tchad / Tchad : le vide constitutionnel, une raison pour brûler les étapes ?
Mahamat Idriss Béby,80

Tchad : le vide constitutionnel, une raison pour brûler les étapes ?

Partagez ceci :

Après un pré-dialogue qui a duré cinq mois et un dialogue national inclusif organisé sur une période d’un mois et demi, le comité qui supervise le processus de transition accélère les décisions à moins de deux semaines de la date fatidique du 20 octobre.

De nouvelles institutions seront mises en place à l’issue du dialogue national avant la fin de la transition, prévue pour le 20 octobre. Evoquant le vide constitutionnel qui devrait être comblé, le président du présidium, Gali Gata Ngote, pourrait signer deux décisions très importantes afin d’enclencher la seconde phase de la transition.

Le Comité militaire de transition (CMT) n’existera plus, faisant automatiquement passer Mahamat Idriss Deby Itno de président du CMT à président de transition pour les 24 prochains mois. En outre, la révision de la charte de Transition permettra à Mahamat Idriss Deby de promulguer la nouvelle charte et il sera investi officiellement président de transition, deux jours plus tard.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »