Accueil / Pays / Afrique Centrale / Tchad / Tchad : la présidence du père au fils semble être confirmée

Tchad : la présidence du père au fils semble être confirmée

Partagez ceci :

Les débats organisés dans le cadre du dialogue national inclusif et souverain tirent à leur fin mais les résolutions font grincer des dents. À Ndjamena, la déception est grande du côté de l’opposition au moment où le président du Conseil militaire de transition devient le prochain président d’une transition de deux ans.

Avant même l’adoption du rapport général de ces assises, certains opposants ayant participé au dialogue dénoncent « une mascarade organisée pour légitimer une succession héréditaire du pouvoir ».

D’après l’analyse des spécialistes, Mahamat Idriss Deby Itno aura désormais tous les pouvoirs entre ses mains avec la suppression du Conseil militaire de transition. Selon son humeur, il pourrait nommer ou démettre le Premier ministre de ses fonctions.

Ce qui met en rogne l’opposition, c’est le droit pour le fils de l’ancien président tchadien Idriss Déby Itno de briguer la présidentielle à la première élection post-transition alors que le Conseil paix et sécurité de l’Union africaine exige qu’aucun membre du CMT ne puisse se présenter aux prochaines élections.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »