Accueil / A la Une / « Au nom de la France », Emmanuel Macron demande pardon

« Au nom de la France », Emmanuel Macron demande pardon

Partagez ceci :

Emmanuel Macron souhaite « franchir un nouveau pas » dans la reconnaissance du manquement qui a été fait aux Harkis par l’État français et ouvrir le « chantier de la réparation ».

Le président français a convié ce lundi 20 septembre, à l’Elysée environ 300 personnes, dont des harkis, mais aussi leurs descendants et des responsables d’associations.

Une rencontre au cours à l’issue de laquelle, Emmanuel Macron a «demandé pardon», au nom de la France aux Harkis, auxiliaires musulmans ayant combattu aux côtés de l’armée française pendant la guerre d’indépendance (1954-1962).

« Les harkis ont prêté leur force, ont versé leur sang pour la France, a-t-il notamment rappelé. « Quand on insulte un harki, on insulte la France ».

Ce dernier a saisi l’occasion pour annoncer l’adoption prochaine d’une loi « de réparation». 

Ceci, après l’abandon par la France des harkis, ces anciens combattants (jusqu’à 200 000 hommes) recrutés comme auxiliaires de l’armée française pendant le conflit qui a opposé de 1954 à 1962 les indépendantistes algériens à la France. 

A l’issue de cette guerre, faut-il le rappeler, une partie de ces supplétifs, abandonnés par Paris, ont été victimes de représailles en Algérie.

Des dizaines de milliers d’autres ont été transférés en France dans des camps de transit aux conditions de vie indignes.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »