Home / Pays / Afrique de l’Ouest / Burkina Faso / Burkina Faso: un mois pour former de futurs codeurs

Burkina Faso: un mois pour former de futurs codeurs

Partagez ceci :

Un mois pour préparer l’avenir du Burkina Faso dans les technologies. Le programme TechLab Vacances Burkina a démarré ce 14 août à Ouagadougou et devrait durer jusqu’au 15 septembre prochain. Un mois donc pour participer à l’éclosion des futurs doués du pays et du continent

Sont concernés par ce programme, des enfants de 7 à 14 ans et les jeunes de  15 à 24 ans. Ils sont initiés à la création de jeux vidéo, la fabrication et codage de robots, les dessins et l’impression 3D.

Cette initiative vient de certains technophile du Burkina Faso. Un programme alliant jeu et apprentissage. Le TechLab Vacances Burkina se positionne comme une offre venant compléter les cursus scolaires. Bien que faisant partie des activités extra-scolaires, ces séances de travail contribuent à la transformation digitale du système éducatif.

« Dans nos ateliers créatifs numériques, les jeunes entre 7 et 24 ans apprennent l’informatique en s’amusant. Ils font face aux nouvelles technologies : programmation, codage, électronique, robotique, modélisation & impression 3D, photo, vidéo, animation etc. Les stages pendant les vacances scolaires sont l’occasion pour les jeunes de partager une expérience extraordinaire », indique l’un des organisateurs.

Au total 8 séances de travail sont prévues durant 1 mois. Des livres didactiques, T-shirts et attestations seront remis à tous les participants à la fin de ce programme. A la fin les initiateurs espèrent avoir fait de ces vacances, des moments de divertissement mais aussi d’apprentissages pour ces enfants et jeunes qui y participent.

Après ce programme, le travail complémentaire devra être fait pour pousser ces enfants à se surpasser et surprendre leur communauté par les innovations qu’ils vont proposer.

Aujourd’hui il urge que les nouvelles technologies soient intégrées à l’éducation. Les initiateurs du programme espèrent poser les premiers pas de cette démarche. Elle a pour vocation de développer la créativité des enfants et leur permettre de révéler les barrières d’accès aux grandes écoles d’ingénierie au monde.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »