Accueil / Country / Central Africa / Cameroun / Cameroun : le calvaire des citoyens pour obtenir une Carte Nationale d’Identité

Cameroun : le calvaire des citoyens pour obtenir une Carte Nationale d’Identité

Partagez ceci :

Acquittés de tous leurs devoirs civiques, certains Camerounais attendent parfois jusqu’à trois ans pour obtenir une Carte Nationale d’Identité.

C’est un véritable chemin de croix pour certains citoyens camerounais. Obtenir une Carte Nationale d’Identité est parfois plus rare que d’obtenir le travail dans un pays où le taux de sous-emploi est évalué à plus de 70%. Selon les témoignages, il faut attendre minimum  six mois pour obtenir une carte nationale d’indenté. Si certains n’attendent que six mois, d’autres vont jusqu’à 3 ans sans jamais obtenir la précieuse pièce. Conséquences, certains perdent  plusieurs opportunités et la corruption monte en puissance dans les postes de police et de Gendarmerie.

Si le Délégué général à la sureté nationale chargé de délivrer les carte a essayé de justifier cette situation par le manque de matériel de production arguant que la petite réserve de consommables qui reste est destinée aux hautes personnalités en cas d’urgence. Il n’en demeure pas moins vrai que les autorités camerounaises ont déjà montré leur limite quant à leur capacité de pouvoir délivrer les cartes aux citoyens. Pourtant en août 2016, la venue d’un nouvel opérateur était annoncée comme étant la solution à ce problème. Seulement, jusqu’à présent, la situation persiste et devient de plus en plus alarmante.

Bien que le changement d’opérateur a été  vu comme une solution au problème de production des cartes nationales d’identité, soutient une source,  présente des lacunes. « Il n’y a plus de réelle transparence dans la production des CNI. Aussi, lors du transfert des données, il y en a quelques-unes qui ont subi des dommages. Ce qui rend la tâche difficile aujourd’hui.»

Derrière toute cette souffrance, les policiers marchandes les cartes et se font de l’argent sur le dos des citoyens. Certains Camerounais témoignent avoir dépensé plus de 50 000 FCFA pour se faire établir une carte, contre 2800 FCFA seulement le prix officiel de l’établissement de la pièce d’identité.

Face à cette situation, certains opposants tente de faire de la récupération politique sans que la situation évolue.  

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »