Accueil / A la Une / Cameroun : les tests PCR payants rapportent 2.5 milliards à l’Etat

Cameroun : les tests PCR payants rapportent 2.5 milliards à l’Etat

Partagez ceci :

Selon le ministre camerounais de la Santé Manaouda Malachie, cette enveloppe couvre les recettes allant du 15 juin 2022 à ce jour.

Les tests PCR payants se sont révélés être une véritable niche de recettes pour l’Etat du Cameroun. En 6 mois seulement, le trésor public a récolté une enveloppe une enveloppe de 2.5 milliards de francs CFA. Ce montant couvre les recettes enregistrées   depuis le 15 juin 2022, date de l’entrée en vigueur du paiement.

Le ministre de la Santé Manaouda Malachie a révélé ces chiffres, dans le rapport ayant sanctionné son passage devant la commission des finances de l’Assemblée nationale, dans le cadre de la défense de son enveloppe budgétaire 2023.« Pour ce qui est du point sur les recettes du test de dépistage depuis qu’il est devenu payant, le ministre a déclaré que les tests sont payés en ligne suivant un dispositif mis en place par le ministère des Finances. À cet effet, il a précisé que les fonds collectés par la Campost, organisme retenu, s’élèvent à ce jour à 2 500 000 000 FCFA », souligne le rapport.

Dans un communiqué signé le 13 juin 2022 que le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, avait annoncé l’entrée en vigueur, à compter du 15 juin 2022, de la mesure gouvernementale instituant le paiement du test PCR pour le dépistage du coronavirus, au prix forfaitaire de 30 000 FCFA. Cette décision, rappelait alors ce membre du gouvernement, est consacrée par l’ordonnance du président de la République signé le 2 juin 2022, portant loi de finances rectificative de l’État pour le compte de l’exercice 2022.

Les recettes annoncées par le ministre de la Santé publique sont malheureusement en deçà des prévisions faites par le gouvernement. Avec l’instauration du paiement du test PCR, avait-on appris, l’État du Cameroun attendait des recettes de près de 10 milliards de FCFA en 2022, ce qui devait permettre d’augmenter les recettes non fiscales du pays de près de 5%.  Ces recettes n’ont peut-être pas été atteintes, du fait qu’au courant de l’année, le Cameroun avait pris une nouvelle mesure de limiter l’obligation de présenter un test PCR au départ du Cameroun, uniquement aux voyageurs à destination des pays dans lesquels ce test est encore exigé, ainsi qu’à tous ceux qui entrent dans le pays.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »