Accueil / A la Une / Cameroun : la romancière Calixte Beyala propose la rotation du pouvoir

Cameroun : la romancière Calixte Beyala propose la rotation du pouvoir

Partagez ceci :

Cette rotation permettra selon la lauréate du « grand prix littéraire d’Afrique noire »,  d’éviter les risques de dislocation du pays.

Prolixe ces derniers jours, Calixte Beyala vient encore de faire une sortie.Dans un nouveau message publié ce jeudi 5 janvier 2023, Calixte Beyala propose un système politique axé sur la rotation du pouvoir à travers les régions, avec un mandat présidentiel de 8 ans non-renouvelable.  « La présidence au Cameroun devrait être rotative pour permettre à chacune des dix régions d’exercer un jour les plus hautes fonctions. Chaque mandat devrait durer 8 ans non-renouvelables. Cela évitera les frustrations et les risques de dislocation du Cameroun », suggère-t-elle, convaincue que seul ce type de système politique peut épargner le Cameroun d’une éventuelle implosion.

Cette idée pourrait tenir puisque le Cameroun compte plus de 300 ethnies reparties dans les 10 régions du pays. Cette multiethnicité bien qu’objet du vivre-ensemble est souvent parfois l’objet de conflits intertribaux.  

L’idée de Calixte Beyala vient d’ailleurs rejoindre celle avancée par plusieurs intellectuels comme le Pr Joseph Owona, membre du conseil constitutionnel  qui avait déjà fait la proposition de faire tourner le pouvoir entre les régions, dans son ouvrage intitulé « Systèmes politiques précoloniaux au Cameroun », paru chez l’Harmattan en 2015.

Il reste que les décideurs prennent à bras le corps cette proposition qui pourrait apaiser certaines tensions qui couvent au Cameroun depuis 2018, la fin de la dernière élection présidentielle.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »