Accueil / A la Une / Cameroun : six gardes du corps de Paul Biya condamnés en suisse pour agression sur un journaliste

Cameroun : six gardes du corps de Paul Biya condamnés en suisse pour agression sur un journaliste

Partagez ceci :

En juin 2019, les gros bras de Paul Biya avaient violemment agressé le journaliste suisse Adrien Krause, lors d’un séjour du président camerounaise en suisse.

La décision est tombée vendredi dernier.  Le Tribunal de police de Genève en Suisse a prononcé des sanctions pécuniaires contre six gardes du corps du président de la République camerounais  Paul Biya. Le Tribunal de police s’est montré un peu plus clément à l’égard des prévenus. Les agents du service de sécurité du président camerounais qui demandaient leur acquittement devant le Tribunal de police,  ont été condamnés  à des peines pécuniaires avec sursis. Le procureur général de Genève Olivier Jornot a estimé, devant le tribunal, qu’un « signal fort est nécessaire pour rappeler les limites de leur action à ceux qui se cachent derrière un prétendu statut diplomatique pour agir comme bon leur semble ».

En 2019, après la scène, le ministère public genevois, par voie d’ordonnance pénale, avait déjà condamné pour ces événements les gardes du corps à des peines de prison avec sursis d’au moins trois mois. Les agents avaient fait opposition.

En rappel, lors d’une visite de Paul Biya en Suisse en 2019, des échauffourées étaient  survenues entre les hommes de la sécurité présidentielle et les opposants au régime, de la faction de la Brigade Anti-Sardinards (BAS). Le journaliste Adrien Krause, en service à la RTS, s’était mobilisé pour la couverture, et sur le terrain, il avait été pris à partie par les gardes du corps de Paul Biya, et son matériel de travail saisi. Dans la foulée, une plainte avait été déposée par le journaliste contre les éléments de la sécurité présidentielle au Tribunal de police de Genève.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »