Accueil / Non classé / Dialogue au Tchad : encore un autre ultimatum lancé à Mahamat Idriss Deby

Dialogue au Tchad : encore un autre ultimatum lancé à Mahamat Idriss Deby

Partagez ceci :

Après l’annonce de la décision de suspension de l’Eglise catholique, aux travaux du dialogue national inclusif (DNI), lesquels devraient reprendre ce lundi 5 septembre 2022 au Tchad, les associations de défense des droits de l’homme menacent à leur tour de se retirer.

« Si l’armée ne lève pas son siège autour des locaux des Transformateurs, nous ne seront pas présentes à la reprise du dialogue prévue ce lundi », voilà en substance l’ultimatum posé par ces organosations.

Dans la foulée, l’opposition dénonce des propos très durs du président du conseil militaire de transition, contre ceux qui boycottent le dialogue et principalement Les transformateurs.

« Toucher des miettes pour monter au balcon de l’illusion et de la division, c’est un choix mais aller dans la salle où se tient le rendez-vous de l’histoire et participer avec l’ensemble des représentants de la Nation à tracer les sillons du Tchad de demain, c’est encore mieux et patriotique », avait lancé Mahamat Idriss Deby.  

Aux dernières nouvelles, le siège des Transformateurs est toujours sous blocus policier, et ce depuis vendredi dernier.

Et plusieurs centaines de militants toujours emprisonnés depuis jeudi. 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »