Accueil / Non classé / Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo critique (encore) Alassane Ouattara

Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo critique (encore) Alassane Ouattara

Partagez ceci :

À près d’un mois son premier anniversaire, le parti de l’ancien président Laurent Gbagbo a dressé un premier bilan « positif » de ses douze mois d’existence. Sans oublier de critiquer vertement le pouvoir d’Alassane Ouattara et sa gestion.

Se félicitant de la participation du parti PPA-CI au dialogue politique lancé par le Premier ministre Patrick Achi, Justin Koné Katinan, 2è vice-président et porte-parole du parti, a néanmoins dit regretter la grâce accordée par le chef de l’État à son prédécesseur en lieu et place d’une amnistie.

« Il n’a jamais été question d’une grâce. L’amnistie fait partie des résolutions du dialogue politique et le PPA-CI compte se battre pour cela car il s’agit de l’honneur de son président », a-t-il poursuivi.

Très en verve, il a ensuite critiqué, pêle-mêle, le Plan national de développement (PND), « l’addiction du gouvernement à la dette », la cherté de la vie et « une diplomatie agressive » qui suscite la méfiance des voisins, référence aux tensions actuelles entre le Mali et la Côte d’Ivoire dans l’affaire des 46 militaires ivoiriens.

Le PPA-CI regrette également son absence au sein de la Commission électorale indépendante (CEI) et le fait qu’il n’ait pas pu prendre part au renouvellement de ses représentations locales.

« Notre entrée à la CEI n’est pas une faveur, c’est un droit, a-t-il lancé alors que le gouvernement a annoncé, le 12 octobre, le début de la révision des listes électorales. C’est une résolution du dialogue politique qui trouve inacceptable que la troisième force politique du pays n’y soit pas représentée. »




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »