Accueil / Country / West Africa / Burkina Faso / La Cédéao traumatisée par le double coup d’État au Burkina Faso
Umaro Sissoco Embalo,8

La Cédéao traumatisée par le double coup d’État au Burkina Faso

Partagez ceci :

Le président de la Conférence de la Cédéao, le Bissau-Guinéen Umaro Sissoco Embaló, était à Abidjan ce vendredi 7 octobre. Cette visite s’inscrit dans une volonté de multiplier les consultations avec ses pairs de la sous-région ouest-africaine.

Quelques jours après le renversement du chef de la transition burkinabé Col Paul-Henri Damiba à peine un an après son accession au pouvoir, le président en exercice de la Cédéao ne cache plus ses inquiétudes. La stabilité politique et la sécurité restent des défis majeurs en Afrique de l’ouest.

« C’est toujours regrettable, les coups d’État, mais les rapports que j’ai eus avec le médiateur, le président Issoufou m’a dit que le capitaine Ibrahim Traoré a pris l’engagement de suivre la feuille de route de la Cédéao donc nous sommes dans cette voie », s’est rassuré Umaro Sissoco Embaló.

Initialement prévu les 13 et 14 octobre à Dakar, le Forum sur la paix et la sécurité a finalement été reporté à une date ultérieure.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »