Accueil / Africa top success / CEDEAO : Burkina, Guinée, Mali… les défis qui attendent Embalo Sissoco 

CEDEAO : Burkina, Guinée, Mali… les défis qui attendent Embalo Sissoco 

Partagez ceci :

Umaro Embalo Sissoco prend la présidence tournante de la CEDEAO. C’était à l’issue du 61e sommet ordinaire de l’institution tenu dimanche 3 juillet à Accra, au Ghana.

Le président  bissau-guinéen Umaro Embalo Sissoco a été porté par ses pairs à la tête de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest.

Les travaux de la réunion d’Accra ont porté sur une revue de la situation socio-politique, sécuritaire et économique de la sous-région. Le contexte politique au Burkina Faso, au Mali et en Guinée ont particulièrement retenu l’attention des chefs d’État et de gouvernement. D’importantes décisions sur la transition dans ces pays ont été prises.

La CEDEAO a levé les sanctions économiques et financières prises en janvier contre les autorités maliennes. L’organisation sous-régionale est tombée d’accord sur le délai de la transition au Burkina Faso. Quant à la Guinée, elle est en sursis.

C’est dans ce contexte que Umaro Embalo Sissoco prend la tête de la CEDEAO.

La CEDEAO a également choisi le Gambien Aliou Omar Touray comme le nouveau président de la Commission de l’institution, en remplacement de l’Ivoirien Jean-Claude Kassi Brou, récemment nommé au poste de Gouverneur de la Bceao.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »