Accueil / Non classé / Libération de 3 militaires ivoiriens sur les 49 détenus au Mali, voici leur identité

Libération de 3 militaires ivoiriens sur les 49 détenus au Mali, voici leur identité

Partagez ceci :

A titre humanitaire, trois soldates sur un total de 49 militaires ivoiriens détenus au Mali, et accusés d’être des mercenaires, ont été libérées. L’annonce officielle a été faite à samedi soir dans la capitale togolaise, lors d’une conférence de presse au cours de laquelle les trois drapeaux ceux du Togo, du Mali et de la Côte d’Ivoire étaient visibles sur les pupitres.

Le Togo, pays médiateur, s’active pour obtenir la libération de ces 49 personnes à coups d’appels et de déplacements discrets.

« Quarante-neuf soldats ivoiriens ont été interpellés le 10 juillet 2022 à l’aéroport de Bamako au motif que leur arrivée sur le sol malien n’avait pas fait l’objet de notification ni d’autorisation préalables. La République de Côte d’Ivoire déplore que des manquements et des incompréhensions aient été à l’origine de cet événement fortement regrettable. La République de Côte d’Ivoire, soucieuse de maintenir des relations de bon voisinage avec le Mali, s’engage à respecter les procédures des Nations unies, ainsi que les nouvelles règles et dispositions maliennes édictées relatives au déploiement des forces militaires au Mali. », a déclaré pour sa part, Fidel Sarassoro, directeur de cabinet du président ivoirien Alassane Ouattara, au micro de RFI.

Le 10 juillet, faut-il le rappeler, 49 soldats ivoiriens en tenue militaire, mais non armés, débarquent à Bamako d’un avion de la compagnie nationale Air Côte d’Ivoire, un autre appareil transportant leurs armes.

Ils sont aussitôt interpellés et interrogés sur les raisons de leur présence au Mali, n’ayant « ni ordre de mission, ni autorisation » pour y être, selon les autorités maliennes.

Dès le lendemain, ils sont accusés d’être des « mercenaires » venus au Mali avec le « dessein funeste » de « briser la dynamique de la refondation et de la sécurisation du Mali, ainsi que du retour à l’ordre constitutionnel ».

Le chef de l’État ivoirien a aussitôt demandé la libération de ses soldats, qui, selon lui, ont été injustement arrêtés.




One comment

  1. Bonne nouvelle. Que dit son Excellence à propos des Togolais incarcérés pour leurs différence d’opinion depuis 2017?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »