Accueil / Pays / Afrique de l’Ouest / Militaires détenus au Mali, Abidjan saisit la CEDEAO

Militaires détenus au Mali, Abidjan saisit la CEDEAO

Partagez ceci :

Les autorités ivoiriennes persistent et signent : les 49 militaires envoyés au Mali ne sont pas des mercenaires, ils appartiennent au 8e détachement de la Minusma. Dans une déclaration rendue publique mercredi 14 septembre, Abidjan a exprimé son indignation et exigé la libération des 46 restants détenus depuis deux mois au Mali. Et « sans délais ».

Regrettant des « incompréhensions et des manquements » qui ont conduit l’arrestation des 49 militaires, Abidjan demande la tenue d’une réunion extraordinaire de la CEDEAO.

A souligner que plusieurs chefs d’État se sont jusque-là impliqués dans ce dossier brûlant, à l’instar du Togolais Faure Gnassingbé et du Sénégalais Macky Sall.

Les autorités ivoiriennes misent sur la voie diplomatique pour résoudre cette crise. 

A noter que dans la déclaration, les autorités ivoiriennes ont par ailleurs dénoncé officiellement ce qu’elles estiment être « une prise d’otage ».

En effet, les autorités maliennes exigent l’extradition de responsables politiques maliens établis en Côte d’Ivoire, en « contrepartie » de la libération des militaires ivoiriens.

Une requête mal perçue par les autorités d’Abidjan, qui ont tenu un Conseil national de sécurité ce mercredi matin. 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »