Home / deux / L’Unicef à court de financement, des milliers d’enfants menacés

L’Unicef à court de financement, des milliers d’enfants menacés

Partagez ceci :

Alors qu’on approche la fin de l’année, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) n’a reçu que 54% des financements dont il a besoin pour soutenir les enfants vulnérables. Si ce manque de financement persiste jusqu’à la fin de l’année, des millions d’enfants vivant dans des zones de conflit et de catastrophes sont exposés au danger, a prévenu l’agence onusienne dans un communiqué publié mardi.

Des 4,16 milliards de dollars nécessaires pour répondre aux besoins de base en matière de santé, d’éducation, de nutrition et de protection de 41 millions d’enfants dans 59 pays cette année, UNICEF n’a reçu que 54%. Soit un peu plus de la moitié des 4 milliards de dollars de financement dont il a besoin en 2019 pour venir en aide aux enfants vulnérables.

 « Des millions d’enfants vulnérables dans le monde souffrent des conséquences graves de crises humanitaires de plus en plus complexes », a alerté la Directrice exécutive de l’UNICEF, Henrietta Fore. Avant d’interpeller que « sans ressources supplémentaires, ces enfants n’iront pas à l’école, ne seront pas vaccinés, ne recevront pas une nutrition adéquate ni ne seront protégés de la violence et des abus ».

À l’entame du dernier trimestre de 2019, le manque de financement se situait à 46%.

Pourtant, UNICEF a besoin de l’aide supplémentaire des bailleurs de fonds pour l’aider à répondre aux besoins les plus élémentaires des enfants. Les urgences à grande échelle sont exprimées en Syrie et dans les pays voisins, au Yémen, en République démocratique du Congo (RDC) et au Bangladesh.

Le Pakistan (83%), le Cameroun (80%), le Burkina Faso (76%) et le Venezuela (73%) font partie des pays où les déficits de financement de l’agence onusienne sont les plus importants.

Traduction »