Accueil / A la Une / Sanctions économiques : le Mali dénonce un « déni de justice »

Sanctions économiques : le Mali dénonce un « déni de justice »

Partagez ceci :

La Cour de justice de l’Uemoa a jugé qu’il fallait suspendre les sanctions à l’encontre du Mali à cause des graves conséquences sur l’État et le peuple malien. Plusieurs jours après, c’est toujours le statu quo.

Pour le gouvernement malien de transition, le fait que ni les pays de l’Uemoa, ni ceux de la Cédéao n’aient exécuté la décision de la Cour de justice de l’Uemoa constitue un « déni de justice ».

« Le problème, pratiquement, c’est que l’Uemoa n’a pas les moyens de faire exécuter par chacun des États membres de l’Uemoa les décisions de la Cour de justice. Dans les faits, lorsque des décisions ne sont pas exécutées, il faut mobiliser la force publique. l’Uemoa n’a pas ce moyen-là », explique Jean-François Akandji-Kombé, spécialiste de droit international et communautaire en Afrique cité par RFI.

Pour rappel, la Cour a ordonné depuis le 24 mars dernier la suspension des sanctions économiques qui frappent le Mali depuis le début du mois de janvier.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »