Accueil / Country / West Africa / Mali / Libération des 46 militaires ivoiriens : le Mali exige une contrepartie

Libération des 46 militaires ivoiriens : le Mali exige une contrepartie

Partagez ceci :

C’est la première fois que Bamako hausse le ton dans l’affaire des 49 militaires ivoiriens arrêtés depuis le 10 juillet dernier. Alors que les tractations sont en cours pour la libération des 46 militaires restants, le gouvernement malien a clairement fait savoir ce vendredi dans un communiqué que Abidjan devrait consentir à un sacrifice en échange.

À l’issue d’une rencontre ce vendredi entre le président de la Transition, Col Assimi Goïta et une délégation officielle nigériane venue plaider la cause des 46 militaires ivoiriens toujours détenus, Bamako a déclaré qu’il faut « une solution durable à l’opposé d’une solution à sens unique qui consisterait à accéder à la demande ivoirienne sans contrepartie pour le Mali ».

« Abidjan ne doit plus servir d’asile politique pour certaines personnalités maliennes faisant objet de mandats d’arrêts internationaux émis par la justice malienne », précise un communiqué officiel du gouvernement malien qui estime que ces personnalités recherchées et se trouvant en Côte d’Ivoire pourraient même « déstabiliser le Mali ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »