Terrorisme au Sahel : la solution idéale selon le bloc Mali-Niger

Partagez ceci :

Comment faire pour lutter contre le terrorisme ? C’est la grosse préoccupation de certains pays. Au sahel, des idées fleurissent pour endiguer le phénomène.

Au sahel, les groupes armés ont multiplié ces derniers temps des attaques contre les populations et les bases militaires au Burkina Faso, au Mali et au Niger. De nouvelles pistes sont en vue pour réduire la force de frappe des groupes armés.

Le Mali et le Niger projettent mutualiser leurs efforts face au djihadisme. Les deux pays qui partagent 800 km de frontière commune veulent créer un comité transfrontalier de sécurité.

La proposition sera soumise à l’étude du sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest qui aura lieu le vendredi 14 septembre prochain à Ouagadougou dans la capitale Burkinabè.

 L’idée est de mettre en place de nouvelles mesures favorisant la coopération renforcée dans la lutte contre ce fléau. Pour les deux pays, cette initiative constituera un déclic pour un soutien plus accru de la communauté internationale aux Etats de la région dans cette lutte.

Les propositions de Ouagadougou pourraient être présentées à prochaine Assemblée générale de l’ONU à New York en fin septembre.

Au sahel, les groupes armés ont multiplié ces derniers temps des attaques contre les populations et les bases militaires au Burkina Faso, au Mali et au Niger.