Accueil / Country / Central Africa / Cameroun / Transport aérien : Air Sénégal ferme après 19 mois d’activités au Cameroun

Transport aérien : Air Sénégal ferme après 19 mois d’activités au Cameroun

Partagez ceci :

La décision qui prend effet à partir du 30 octobre 2022 se justifie par les faibles performances financières, selon un communiqué de la compagnie. La compagnie publique sénégalaise vient d’annoncer la suspension de ses vols en direction de l’Afrique centrale, notamment sur la triangulaire Cotonou-Douala-Libreville, au départ de Dakar.

Le communiqué signé le 10 octobre 2022 et qui  prend effet à compter du 30 octobre 2022, « est justifiée par les faibles performances financières sur cette ligne triangulaire depuis le lancement en mars 2021 », explique l’entreprise dans son communiqué relayé par la plateforme d’informations Sencafeactu. Les commerçants camerounais qui avaient pris l’habitude de voyager par Air Sénégal vont rester orphelins.

L’entreprise aérienne sénégalaise met la clé sous le paillasson après  seulement 19 mois d’activités au Cameroun. Pourtant, lors du vol inaugural de la compagnie le  29 mars 2021 à  l’Aéroport international de Douala, la capitale économique camerounaise, le directeur général d’Air Sénégal, Mamoudou Moustapha Diouf avait alors expliqué que la desserte du Cameroun par Air Sénégal, grâce à trois vols hebdomadaires, ouvre une fenêtre d’opportunités pour les échanges commerciaux entre la locomotive économique de l’Afrique centrale et les pays de l’Afrique de l’Ouest, en général.

Une ambition qui s’est finalement soldé infructueuse. Puisque visiblement la compagnie publique sénégalaise n’a pas pu résister à la concurrence d’Air France, Ethiopian Airlines et Royal Air Maroc, qui sont parmi les compagnies les plus visibles sur le segment du transport aérien dans au Cameroun, selon les données de l’Autorité aéronautique.   

L’entreprise a tenu à présenter « ses excuses aux passagers pour la perturbation occasionnée par cette décision », et dit avoir pris les dispositions nécessaires pour trouver une alternative aux détenteurs des billets d’avion de la compagnie.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »