Accueil / Country / West Africa / Burkina Faso / Une tentative de coup d’Etat raté contre le président Damiba ?

Une tentative de coup d’Etat raté contre le président Damiba ?

Partagez ceci :

Plusieurs heures après des tirs à l’arme lourde entendus dans le sud de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, non loin de Kosyam, le palais présidentiel, un flou entoure toujours les évènements de ce vendredi 30 septembre 2022. La Présidence du Burkina Faso a évoqué un « mouvement d’humeur de certains éléments des Forces armées nationales » sans donner plus de précision.

Notons que quelques heures avant cet incident pas des moindres, des manifestants se sont réunies à Bobo-Dioulasso, la deuxième ville du Burkina Faso, pour demander la démission du président Paul-Henri Damiba, arrivé au pouvoir à la suite d’un coup d’Etat qui a renversé l’ancien chef d’Etat, Roch Marc Christian Kaboré.

Alors que des interrogations subsistent, un communiqué de la présidence rassure. « Des pourparlers sont en cours pour ramener le calme et la sérénité », indique la note. Selon des sources proches de l’armée, le pouvoir serait en train de négocier avec les soldats très remontés qui sont à l’origine du mouvement d’humeur.

Ce sentiment de mécontentement au sein de l’armée aurait été créé par la dernière attaque d’un convoi de ravitaillement escorté par l’armée, à Gaskindé, le lundi 26 septembre. Cet assaut qui vient s’ajouter à la longue liste des dizaines d’attaques auxquelles le Burkina Faso est confronté depuis plusieurs mois aurait coûté la vie à au moins 11 militaires.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »