Cameroun: quand la crise anglophone entraîne « Dangote » vers le bas

Partagez ceci :

Au Cameroun, la crise anglophone dans une large mesure, affaiblit beaucoup de secteurs. Même la grande entreprise du milliardaire nigérian Aliko Dangote n’a pas été à l’abri des répercussions.

Les ventes de l’entreprise de ciment Dangote Cement sont en baisse. Pour le premier semestre de l’année 2019, le chiffre d’affaires aurait d’après 237actu. Com, baissé de près de 7,1%.

« L’installation de broyage de clinker de 1,5 million de tonnes à Douala a vendu environ 0,6 million de tonnes de ciment au premier semestre 2019, soit une baisse de 7,1 % par rapport à 0,64 million de tonnes vendues au premier semestre 2018. Nous estimons que notre part de marché a été de 40 % au cours de la période», ont déploré les dirigeants de l’entreprise.

«La diminution de nos ventes peut être attribuée aux problèmes de sécurité persistants dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, qui ont entraîné une réduction de l’activité, ainsi qu’une capacité de 1,6 million de nouveaux concurrents», explique l’industriel nigérian, d’après notre source.

Dangote estime que le marché total du ciment au Cameroun a été d’environ 1,5 million de tonnes au cours du premier semestre de 2019.

Avec cette crise récurrente, notamment dans le nord-ouest et le sud-ouest du pays, les projets de construction individuels et projets de logements du gouvernement sont presque tous au ralenti.

Pour rappel, Dangote Cement Cameroun, la filiale camerounaise du groupe Dangote Industries a débuté ses activités en janvier 2015, ceci après plusieurs lancements avortés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *