Home / A la Une / Crise au Mali : après Talon, Macky Sall s’oppose à certaines sanctions
Macky Sall

Crise au Mali : après Talon, Macky Sall s’oppose à certaines sanctions

Partagez ceci :

Macky Sall est du même avis que Patrice Talon sur les sanctions de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) contre le Mali. Le président sénégalais évoqué des sanctions disproportionnées.

Mécontents après le push au Mali, les Chefs d’Etats de la Cedeao ont prononcé des sanctions jeudi contre le pays. Le Mali est du coup suspendu de tous les organes de décision. D’autres sanctions ont été également annoncées.

Tout en condamnant le coup d’Etat, le Président du Sénégal Macky sall en appelle à la CEDEAO pour réexaminer les sanctions annoncées pour tenir compte des impératifs humanitaires. « Dans cette perspective, les denrées de première nécessité, les produits pétroliers et les produits pharmaceutiques ne devraient pas être concernés par l’embargo », a annoncé la Présidence de la République du Sénégal.

La présidence sénégalaise précise que cette préoccupation a été acceptée par les autres membres pour être intégré dans la déclaration finale. Macky Sall a aussi « prôné la même lucidité concernant le recours à la force qui nécessiterait un mandat de l’ONU. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »