Accueil / Non classé / Diabète : l’addiction au sucre, une préoccupation des autorités tunisiennes

Diabète : l’addiction au sucre, une préoccupation des autorités tunisiennes

Partagez ceci :

Alors que la communauté internationale célèbre ce lundi 14 novembre 2022, la journée de lutte contre le diabète, un constat « doux-amer » se dégage: l’addiction au sucre est très préoccupante en Tunisie. Les autorités ont profité du week-end pour mener une campagne de sensibilisation.

La journée de lutte contre le diabète, organisée à Tunis, en dit long sur l’addiction des Tunisiens au sucre : viennoiseries et pâtisseries.

Entre amusement et inquiétude, le Dr Nejib Raboudi, endocrinologue, dresse ce constat:

« Quand on invite une personne, on lui propose des gâteaux tunisiens qui sont, par ailleurs, succulents, mais dont l’excès n’est pas conseillé. Moi, en tant que médecin, j’étais très content qu’il y ait une pénurie de sucre en espérant qu’avec cette pénurie, les gens vont réduire l’utilisation de sucre et qu’ils vont peut-être continuer sur cette lancée. »

 « 50 % des personnes ne savent pas qu’elles ont le diabète parce que c’est une maladie assez insidieuse qui peut évoluer pendant plusieurs années, moyennant une petite gêne: on se lève deux ou trois fois, le soir, pour aller aux toilettes », poursuit le Dr Nejib Raboudi.

Sur la corniche en bord du lac de Tunis, l’événement de sensibilisation attire des sportifs du dimanche comme Lotfi, 60 ans, qui a tenu à se faire dépister : « Le diabète est une maladie à prendre au sérieux qui peut avoir des conséquences graves. Elle peut atteindre les reins et peut-être mortelle. C’est pour cela que je suis venu. Je me fais dépister assez fréquemment. Je prends ma santé au sérieux. »

Aujourd’hui, on estime qu’un Tunisien sur cinq sera en prise avec le diabète dans sa vie.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »