Accueil / Africa top success / Dix raisons d’intégrer maintenant les insectes dans notre alimentation

Dix raisons d’intégrer maintenant les insectes dans notre alimentation

Partagez ceci :

Au moins 2 milliards de personnes dans le monde essentiellement en Amérique latine, en Asie du Sud-est, et en Afrique consomment déjà des insectes depuis des milliers d’années, selon un rapport de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Les insectes comestibles peuvent se présenter dans nos plats sous diverses formes : bouillis, frits, sautés, séchés, consommés entiers ou transformés en poudre d’insectes, transformés en farine et utilisés dans les pains, les craquelins et les biscuits.

Les insectes, une solution pour l’environnement

Il faut rappeler que l’humanité vit à « crédit écologique » depuis jeudi 28 juillet 2022, jour du dépassement. À cette date, nous avons épuisé toutes les ressources que la planète est capable de générer pour toute l’année 2022. Prendre l’habitude dès maintenant d’avoir des insectes au menu permettrait dans les prochaines années de réduire considérablement l’impact environnemental.

Garantir la sécurité alimentaire

Aujourd’hui, les insectes sont activement consommés dans plusieurs pays au monde. Alors que la population mondiale devrait atteindre plus de 9 milliards d’ici 2050, l’un des moyens d’assurer l’autosuffisance alimentaire est d’intégrer les insectes comestibles à notre régime alimentaire.

Les petites bêtes telles que les vers à soie, les chenilles et les grillons contiennent des glucides, des lipides, du cholestérol, des calories, des protéines de haute qualité, des acides aminés, du zinc et du fer pour les humains.

Meilleure santé, moins de maladies incurables

Se tourner vers la consommation des insectes pour l’avenir permettra de réduire les effets néfastes du changement climatique et de réduire les maladies émergentes qui menacent les chaines d’approvisionnement. Les insectes pourront très bien nous fournir la quantité de protéines dont nous avons besoin.

Les insectes contiennent une source surprenante de vitamines et de calcium, ainsi que d’antioxydants, des substances qui aident à prévenir les dommages à nos cellules et à favoriser la santé.

Lutter contre l’obésité

Les insectes constituent une alternative viable au poulet, au porc et au bœuf dont nous sommes habitués. Nutritifs et délicieux, les plus de 2 100 espèces d’insectes comestibles dans le monde représentent une source saine de protéines, de minéraux et d’autres nutriments importants.

Par exemple, 100 grammes de bœuf contiennent 29 grammes de protéines, mais aussi 21 grammes de matières grasses alors que 100 grammes de sauterelle contiennent 20 grammes de protéines et seulement 6 grammes de matières grasses.

Des insectes pour garder la ligne

Riches en protéines facilement assimilables par l’organisme, les insectes sont un meilleur allier pour un régime alimentaire sain. Le taux de protéines des insectes comestibles est supérieur à celui des végétaux ainsi qu’à celui des viandes, œufs et volailles.

Des insectes pour une planète durable

En plus de la valeur nutritionnelle, l’entomophagie, autrement dit « manger des insectes », pourrait non seulement contribuer à lutter contre la faim dans le monde mais également à réduire la pollution. Cela dit, la production commerciale d’insectes a un impact négatif beaucoup plus faible sur l’environnement.

Elever du bétail conventionnel, par exemple, représente 18 % des émissions totales de gaz à effet de serre alors que l’élevage d’insectes libère beaucoup moins de gaz à effet de serre. Manger des insectes est non seulement bon pour vous mais aussi pour la planète.

Les insectes sont l’aliment du futur

L’élevage d’insectes ne nécessite pas de beaucoup d’espace, ils s’adaptent à toutes sortes de conditions et nécessitent peu de nourriture et d’eau pour se développer. De plus, la plupart des insectes contribuent à réduire les déchets de l’industrie agricole en consommant des flux secondaires organiques.

Si manger des insectes est aujourd’hui un choix de vie, dans quelques années, cela deviendra peut-être une évidence et une nécessité. C’est toujours bon d’avoir une longueur d’avance.

Dire « adieu » à certaines épidémies

Opter pour les insectes constitue un autre moyen de lutter contre de nombreuses maladies qu’on retrouve chez les animaux et qui peuvent se développer en mutant chez l’Homme notamment la grippe aviaire, virus Ebola, virus Lassa, la grippe porcine.

Les insectes transmettraient moins de maladies vers l’Homme comparé aux viandes traditionnelles.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »