Accueil / Africa top success / COP27 : l’Afrique du Sud n’est pas revenue les mains vides

COP27 : l’Afrique du Sud n’est pas revenue les mains vides

Partagez ceci :

Une première enveloppe de 600 millions d’euros a été octroyée à l’Afrique du Sud pour l’aide à la transition énergétique. Ce financement total de 98 milliards d’euros provient de la France et de l’Allemagne et entre dans le cadre d’un plan approuvé à la COP27 en Égypte.

« L’Afrique du Sud, la France et l’Allemagne ont signé des accords de prêts pour que les deux nations européennes accordent chacune 300 millions d’euros de financement concessionnel à l’Afrique du Sud en soutien aux efforts du pays pour réduire sa dépendance au charbon », apprend-on dans un communiqué conjoint des trois pays, signé par le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz.

Cette somme débloquée par la France et l’Allemagne, sous forme de prêts de la banque publique d’investissement allemande (KfW) et l’Agence française de développement (AFD), représente la première tranche du prêt qui, selon le ministère sud-africain des Finances, est une étape importante dans la mise en œuvre du Partenariat pour une transition énergétique juste (JETP, en anglais) annoncé pour la première fois lors de la COP26 tenu en 2021 à Glasgow, en Écosse.

Ce projet « aspire à aider l’Afrique du Sud à accélérer son cheminement vers une économie à faible émission de carbone et une société résiliente au changement climatique ».

Alors que l’Afrique du sud tire 80% de son électricité du charbon, il est attendu de ce pays à travers cet appui financier énorme de mettre progressivement aux arrêts plusieurs centrales d’ici fin 2030 et d’adopter les énergies renouvelables. Selon les estimations de la Banque mondiale, il faudra au moins 500 milliards de dollars d’aide à l’Afrique du Sud pour atteindre la neutralité carbone en 2050.

Cette démarche vise à soutenir Pretoria dans la transition énergétique en faisant de l’Afrique du Sud un exemple de coopération dans la lutte contre les émissions dans les pays du Sud.

Le pays de Cyril Ramaphosa est l’un des douze pays les plus pollueurs de la planète.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »