Accueil / Pays / Afrique de l’Ouest / Liberia : L’absence du Président Georges Weah fait polémique
Georges Weah
Former football player and candidate in Liberia's presidential elections, George Weah poses during a photo session on September 25, 2017 in Paris. / AFP PHOTO / JOEL SAGET

Liberia : L’absence du Président Georges Weah fait polémique

Partagez ceci :

A Monrovia la capitale du Liberia, l’opposition, les médias ainsi qu’une franche partie de la population, critiquent rigoureusement les séjours prolongés du Président de la République Georges Weah à l’extérieur du pays depuis fin octobre, alors que le pays souffre d’une flambée des prix et une pénurie de produits de base.

Weah a quitté son palais depuis un mois et demi, soit le 1er novembre dernier, pour une série de rassemblements politiques dans de nombreux pays.

 Ancien footballeur et le premier et unique joueur africain à recevoir le Ballon d’or en 1995.Weah s’était fait remarquer en coulisses d’un match de la coupe du Monde Qatar. Le chef de l’État a été filmé en train d’étreindre son fils footballeur Timothy, buteur de États-Unis face au pays de Galles. 

Après le Qatar il sera à Monaco à la 13e édition du Forum international Peace and Sports,en suite le 13 décembre il sera à Washington pour participer au Sommet États-Unis-Afrique.

Dans son pays , Weah est régulièrement critiqué pour la fréquence de ses voyages à l’étranger.

Les médias n’ont pu s’empêcher de souligner le coût d’un tel périple de quarante-huit jours pour les caisses de l’État,« alors que la population est dans une situation des crises alimentaires » soulignent les médias libériens. 

Un opposant a commenté que «Plus de 48 jours hors du pays, c’est une insulte pour le pauvre peuple libérien qui lui a placé toute sa confiance afin d’améliorer ses conditions de vie. Apparemment, non. Le président a des préoccupations plus sérieuses que les affaires de l’État : notamment le soutien de son fils de nationalité américaine ! ».

Lepays est gérer par téléphone ! 

  D’après nos sources à Monrovia,  le président weah à fait savoir aux médias soucieux de son absence prolongé« qu’il gèrerait le pouvoir en contact téléphonique avec ses intérimaires».

Seulement le 18 novembre, les sénateurs ont été prévenus que le ministre de la Justice, Frank Musa Dean, assurerait la gestion des affaires du cabinet, en consultation avec la vice-présidente du pays, Jewel Howard-Taylor.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »