Booba Vs Kaaris: pourquoi la Russie a interdit le combat ?

Partagez ceci :

Après avoir été proches, ils sont devenus frères ennemis du rap français. Élie Yaffa alias Booba (42 ans) et Armand Gnakouri Okou dit Kaaris (39 ans) ne régleront pas de si tôt leurs comptes. Le combat d’arts martiaux mixtes (MMA) qui devait les opposer fin novembre à Bâle en Russie, n’aura pas lieu. Les autorités s’y opposent, évoquant des raisons de sécurité. La structure organisatrice s’étonne !

Hier vendredi, rapporte Le HuffPost, le département d’éducation du canton de Bâle, qui possède la salle de spectacles, a annoncé qu’après avoir consulté les polices locale et régionale, elle avait annulé l’autorisation initialement donnée pour le combat.

« Après avoir analysé la situation sécuritaire, il est clair (…) que cet événement ne peut pas avoir lieu », a-t-il écrit dans un communiqué.

Le département affirme avoir été « trompé » quant à la nature exacte de l’événement organisé.  

Au niveau de de la société suisse SHC MMA, en charge de l’organisation du combat, la surprise est de taille.

Dans un communiqué publié par Booba sur son compte Instagram, celle a fait part de son ”étonnement”, affirmant avoir “respecté le processus imposé” et ne pas avoir été directement informée de l’annulation. 

“Nous regrettons une prise de position publique de la part de la direction de St-Jakobshalle alors même qu’aucun courrier ne nous est parvenu de façon officielle. Nous vous informons en conséquence que si l’évènement SCH XIII devait ne pas se dérouler dans l’enceinte de St-Jakobshalle le 30 novembre 2019 comme cela avait été annoncé, celui-ci ne sera pas annulé pour autant, n’en déplaise à nos détracteurs”, conclut le communiqué. 

A noter qu’un promoteur suisse avait annoncé fin mars un contrat d’“un million et demi d’euros pour le gagnant et (de) 500.000 euros pour le perdant”.

Depuis la bagarre d’Orly, ils n’ont pas cessé de se lancer des piques, dans la tradition du clash de rap.

C’est ainsi qu’ils ont décidé de monter sur un ring pour régler leurs différents d' »homme à homme ».

Un combat à l’allure d’un coup de ‘com’ et qui n’aura jamais lieu, selon plusieurs internautes.