Home / A la Une / Célibat des prêtres : qui est ce curé qui a quitté l’Eglise pour épouser sa compagne ?

Célibat des prêtres : qui est ce curé qui a quitté l’Eglise pour épouser sa compagne ?

Partagez ceci :

Alors que le débat sur le célibat des prêtres fait rage cette semaine au Vatican, le père Godfrey Shiundu, un ancien prêtre kényan continue de clamer haut et fort que « le célibat n’est qu’une règle de vie de l’Église, ce n’est pas un commandement de Dieu ». Vu la controverse que cela suscite entre les ‘réformistes’ et les conservateurs, ce dernier n’a pas attendu que les choses changent avant de prendre cette résolution : quitter l’Église catholique pour pouvoir épouser sa compagne et s’occuper de sa fille.

Cette controverse a cependant le mérite de jeter un coup de projecteur sur le célibat des prêtres, sujet épineux s’il en est.

C’est du moins l’avis de l’ancien prêtre Godfrey Shiundu, qui a quitté l’Église catholique pour pouvoir épouser sa compagne et s’occuper de sa fille. Il est aujourd’hui « évêque pour l’Afrique » de l’Église catholique œcuménique du Christ, une Église chrétienne qui autorise le mariage des prêtres.

Un prêtre catholique peut-il avoir des relations sexuelles ? Pour beaucoup de prêtres, la réponse n’est pas simple. Lorsque Godfrey Shiundu a été ordonné, en 1994, la plupart de ses collègues, dit-il, avaient des maîtresses.

« En mon for intérieur, je me demandais : c’est vraiment la vie que je veux ? Coucher avec une femme le samedi soir et dire la messe le dimanche matin ? C’est à ce moment-là que j’ai commencé à me poser des questions. »

Les choses se compliquent lorsqu’il rencontre une infirmière qui lui donnera une fille. Le père Shiundu se sent coupable, surtout lorsque la petite finit par réclamer son papa.

« Elle ne cessait de demander à sa mère :  » Où est mon père ? Pourquoi il ne vit pas avec nous ? Pourquoi on ne peut pas faire de promenades ensemble ? « C’est à ce moment-là que je me suis dit, ça suffit. »

Le père Shiundu se penche sur l’histoire de l’Église et finit par comprendre que le mariage des prêtres était monnaie courante jusqu’au Moyen-Âge : « Tout à coup, cela m’a frappé : le célibat n’est qu’une règle de vie de l’Église, ce n’est pas un commandement de Dieu. »

En 2003, le père Shiundu décide de mettre fin à sa double vie. Il sera excommunié avant de rejoindre une Église américaine qui, elle, autorise le mariage du clergé.

Un prêtre viendra des États-Unis pour célébrer son union et l’accueillir dans sa nouvelle Église. Godfrey Shiundu, aujourd’hui « évêque pour l’Afrique » de l’Église catholique œcuménique du Christ, vit avec sa femme, Stella, et leur fille, Natalia.

Rfi.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »