Accueil / A la Une / ONU : le Maroc annonce la reprise du dialogue pour parvenir à une solution sur le Sahara occidental

ONU : le Maroc annonce la reprise du dialogue pour parvenir à une solution sur le Sahara occidental

Partagez ceci :

L’annonce a été faite le 20 septembre lors du débat  général de la 77è Assemblée générale de l’ONU, par le chef du gouvernement marocain Aziz Akhannouch.

Le Maroc vient encore de se montrer favorable pour le retour de la paix auSahara occidental. L’annonce a été faite le 20 septembre lors du débat  général de la 77è Assemblée générale de l’ONU, par le chef du gouvernement marocain Aziz Akhannouch. Le premier ministre marocain a en effet évoqué la reprise du processus des tables rondes en vue de parvenir à une solution politique réaliste, basée sur le compromis en respect des résolutions de l`ONU.

« Trouver une solution politique pérenne au conflit régional existant au sujet du Sahara marocain… Ce différend devrait être résolu sur la base de l’initiative du Sahara marocain en tant que seul fondement pour le règlement tout en respectant la souveraineté et l’intégrité du royaume. Tous les habitants de cette région participent pleinement à toutes les étapes de mise en œuvre de ce plan par le truchement de leurs représentants démocratiquement élus au sein du Conseil du Sahara marocain », a annoncé le chef du gouvernement marocain.

Il a ensuite présenté les  efforts du Maroc en vue d’une résolution pérenne du conflit au Sahara occidental, considéré comme le Sahara marocain par le Royaume chérifien.

Alors que le processus d’autonomie de la région sahraouie se poursuit sous l’égide de l’autorité marocaine, le chef du gouvernement n’a pas manqué de saluer l’implication des populations. La présence marocaine au Sahara occidental se traduit notamment par l’implémentation réussie du plan de développement impulsé par le Roi Mohammed VI en 2015.

Le Maroc a enfin exigéà l’Algérie de faire son mea culpa dans le conflit irrédentiste au Sahara occcidental comme préalable à la résolution de la crise.

En 46 ans, le conflit opposant le Maroc au Front Polisario depuis 1976 a conduit près de 200 000 personnes à se réfugier dans des camps près d’Alger, capitale algérienne, notamment celui de Tindouf. Le chef du gouvernement marocain a dénoncé la crise humanitaire résultant de ce conflit. Il a appelé l’Algérie à souscrire à l’appel du Conseil de sécurité de l’ONU de 2011 pour le recensement des réfugiés.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »